A mes débuts d’accompagnement des équipes, je partais avec ce que j’avais sous la main :
– Un donneur d’ordre
– Une équipe
– Un contexte
– Un objectif
Et de là, ma première action était de comprendre le contexte, ce qui serait possible ou pas de faire dans le temps imparti, quelles formations étaient nécessaire à l’équipe. Au fil du temps j’ai compris que même si l’objectif pouvait être atteint, au moins en partie en visant l’objectif et en essayant d’amener tout le monde vers celui-ci, cette démarche manquait d’efficacité, demandait beaucoup de temps voir rendait l’objectif inatteignable.

Le client ne sait pas ce qu’il veut

Choqué? Et bien, je constate que le client ne sait généralement pas précisément ce qu’il veut. La direction donnée au départ n’est donc pas forcément la plus souhaitable pour lui. Le client identifie le besoin d’être aidé, ce qui ne va pas, mais n’a pas forcément le temps nécessaire à définir ce qu’il veut VRAIMENT. C’est pourquoi, une mission de coaching DOIT commencer par la véritable définition du besoin du client, la clarification par lui même de sa demande, puis un objectif lui permettant d’aller vers la réponse à ce besoin.

Pourquoi ça n’avance pas?

Les réelles raisons d’une transformation lente, voire, immobile, sont souvent bien plus profondes que celles exprimées de prime abord. Ne traitant que la surface des problèmes, ce n’est qu’un simple vernis qui se trouve applicable. Mais aller au fond des choses, permettre d’exprimer l’inexprimable, rendre visible l’invisible est partie intégrante de la capacité de l’équipe à trouver ses solutions, les meilleures solutions. Pour cela, un travail d’écoute réelle, empathique, de mise en perspective est nécessaire. Lors d’un accompagnement récent, une des personnes me disait :
« On a pas l’habitude que l’on nous demande comment on va, vraiment… Ca fait bizarre… » Et bien, cela est choquant pour moi. Comment aider une équipe si l’on ne se soucie pas de ce qui lui donne de la force, son énergie intrinsèque, ses leviers de motivation. Les réels freins de la transformation se situent à ce niveau, et pour l’atteindre, une relation protocolaire, procédurale est sans effet. L’empathie, la confiance, la transparence sont eux de véritables outils utiles à l’atteinte de cette compréhension mutuelle de l’état d’esprit de l’équipe, propre à exprimer les véritables freins qui l’empêchent d’avancer.

Pas le droit à l’erreur

Mettre une équipe en situation de réussite impérative est le meilleur moyen de la voir échouer à essayer. Oui, pas même à échouer d’y arriver.
Si la solution à vos problèmes existait vraiment, vous l’auriez appliquée, et vous ne m’auriez pas appelé. C’est parce que ce processus de création est nécessaire pour trouver la réponse à VOS problèmes, que vous aurez besoin d’expérimenter. Or, se voir interdit de se tromper et la meilleure raison de ne pas s’exprimer…
L’apprentissage, notamment chez les humains, se fait bien par essai/erreur, c’est ce que notre cerveau fait de mieux. Pas étonnant que les modèles d’IA s’alignent sur ce principe, c’est ce qui permet de voir aujourd’hui de véritable avancées (et même surprenantes) en la matière. Et si on autorisait les personnes à nous surprendre?

Choisir c’est renoncer… pas forcément changer

Je suis appelé le plus souvent pour aider une équipe à mettre en oeuvre une pratique qui donne des résultats par ailleurs, le plus souvent SCRUM.
C’est bien, le framework SCRUM est intéressant et apporte des réponses à des problématiques bien identifiées. Du coup, est-ce bien ce dont mon équipe à besoin ou suis-je à nouveau (oui parce que c’est quand même très souvent le cas) confronté au Cargo Cult (voir l’excellente explication d’Emilie Esposito sur le sujet ou ce joli film d’animation que je découvre 🙂 )

Je retiendrai ceci :

Toute technologie suffisamment avancée est indiscernable de la magie

3ème loi de C. Clarke

Oui, vous avez commandé une prestation dans laquelle vous entendrez des mots et des formules magiques. Des choses qui dépassent votre entendement (pour le moment) comme « Faites moins, pour produire plus ». Vous me renverrez des « C’est pas possible! », je vous accueillerai avec un « Oui, ce n’est pas entendable aujourd’hui ».
Décider d’aller à grand renfort d’énergie vers un nouveau modèle peut être coûteux. Décider sans savoir de quoi il en retourne vraiment est du gaspillage. Aussi, j’invite les équipes à prendre le plus rapidement possible conscience de ce qu’implique leur demande. Est-ce que le jeu en vaut vraiment la chandelle? De votre point de vue vraiment? Et si la voie qui nous parle était ailleurs? doit-on s’empêcher de l’explorer parce que nous avons décidé d’autre chose sans réellement savoir? Evidemment non, si l’on pose la question en ces termes. Encore faut-il poser la question et rendre les personnes aptes à y répondre.

Une habitude, ça se crée, ça ne se décrète pas

Ces nouvelles façons de communiquer, d’inspecter ce que nous sommes, nos façons d’être, de faire, d’échanger et de partager, ne sont pas courantes… pour le moment. Ainsi, cette invitation rendue possible par ma présence, doit rentrer dans les pratiques courantes de l’équipe pour autant qu’elle leur soit utile. Je suis là pour rappeler cette proposition, aider à la rendre évidente, indispensable. Jusqu’à… ce que je devienne inutile 🙂

Et c’est bien mon rôle de coach, aider les personnes et les organisations à grandir et devenir autonomes. Aider à se connaître, se comprendre, se positionner, se prendre en main et se faire confiance. Plus je reste, plus je peux considérer que je ne suis pas la bonne personne. Plus tôt je peux laisser l’équipe évoluer par elle même, plus je peux considérer un certain niveau d’efficacité. Et peut être… revenir… plus tard, bien plus tard, quand l’équipe aura à nouveau besoin d’aide pour passer un nouveau palier, mais ça, c’est une autre histoire, une nouvelle histoire 🙂


Vous avez un projet de transformation,
Vous prenez conscience des difficultés de votre organisation dans un monde toujours plus complexe,
Vous vous sentez prêt à vous remettre en question,
Vous avez envie de tenter autre chose, qui ait du sens,
Contactez moi pour entamer une transformation véritablement engagée à votre bénéfice, dans le respect de votre écologie, grâce aux leviers puissants que vous procurent l’agilité et le coaching.

Prenez soin de vous

%d blogueurs aiment cette page :