0619262753 francois@laugier.me

Vous animez des formations, des ateliers, des séminaires … ?
Il est essentiel que chacun se sente à sa place, puisse la prendre, soit reconnu pour ce qu’il est et ce qu’il pourra apporter. Pour cela, en tant qu’animateur, votre responsabilité est grande.
Classiquement, un tour de table, où chacun à l’opportunité l’obligation de s’exprimer, est proposé (et des fois non, mais dans ce cas, je vous invite à revoir d’urgence votre potentiel d’animation :D). Au mieux, cadré par 2 ou 3 questions essentielles auxquelles chacun répond, au pire, liberté totale et anarchie.

A quoi ça sert?

Lors de la phase introductive d’un évènement tel que ceux ci, les enjeux pour l’animateur (et surtout la réussite de ce rassemblement) sont :
1. Accueillir les participants et susciter la collaboration
2. Gérer le temps
3. Amorcer la dynamique du groupe

On pourrait se laisser porter à minimiser le temps donné à ce moment pour aller directement au but de la rencontre et commencer la génération de valeur. Je vous invite alors à reconsidérer cette phase introductive, car… vous êtes déjà en train de créer de la valeur, celle du groupe et de l’intelligence collective.

La posture de l’animateur.trice pourrait porter à croire que les regards ont à se porter sur lui/elle. Ce serait confondre le message et le messager.
Que l’objectif du rassemblement soit une descente d’information ou la création collective de valeur, animer c’est avant tout faciliter l’échange et l’engagement des participants. Inutile dès lors d’attendre un moment particulier, commencez dès la bienvenue.

Accueillir et inviter

Comment accueillir?

Dès l’entrée, une bienvenue est de rigueur, car je suis heureux que chaque participant soit présent. J’accueille car je reçois. Je reçois, donc je fixe le cadre. C’est mon rôle et en me positionnant comme l’hôte, j’assois la posture qui guidera mon animation.

Comment inviter?

La première phase est d’introduire le sujet, pour que chacun puisse valider le contexte dans lequel il est invité à participer.
– Quel est le but de notre réunion/formation? Quels objectifs voulont nous atteindre?
– Quel est le format ? (timings, pauses, trame…)
– Qui est là?

Dans le qui est là, évidemment l’hôte.sse se présente. Et puis les participants.

Pourquoi j’ai banni le tour de table?

J’ai pratiqué souvent le tour de table et je suis encore amené à le subir. Êtes vous comme moi à trouver ce moment long (surtout quand on dépasse 6 participants), ennuyeux (parce que les informations reçues sont pour la plupart inintéressantes… quand je les comprends), stressant (parce que je n’ai justement pas envie d’ennuyer les autres, ou que je suis gêné à sentir tous les regards sur moi, que je vois arriver le moment où je vais prendre la parole devant tous). Comment ma présentation va-t-elle être perçue? Que va en penser mon manager présent? Mes collègues? Ces inconnus?

Donc, en faisant le tri du positif et du négatif, j’ai choisi de ne plus proposer ce que je ne voulais plus avoir à vivre. Et j’ai appliqué la présentation dynamique!

La présentation Dynamique

Le principe est simple, amener chacun à se situer par rapport aux autres, en s’autorisant la subjectivité et sans avoir forcément à prendre la parole.

Ces exemples d’expériences sociales montrent à quel point il devient évident que les cases dans lesquelles nous nous trouvons/mettons ne peuvent représenter qu’une infime partie de tout ce que nous sommes.

Au passage, je lache toujours une petite larmounette d’émotion avec ces expériences 😀

Bien sûr, je ne vous invite pas à reproduire à l’identique ces expériences, mais à vous en inspirer pour permettre à chaque participant de se trouver des accroches, des similitudes et permettre le partage.

En pratique en atelier :

La mappemonde

Définissez un espace assez grand pour représenter votre pays, votre continent, le monde, suivant votre public ou vos questions. Indiquez les points cardinaux et une ville ou un pays de référence au centre. Puis demandez à vos participants de se positionner par rapport à :
– Leur lieu de naissance
– Leur lieu de villégiature
– Leur lieu de travail
Laissez les échanger quelques instants. Si les discussions ne se déclenchent pas, demander à quelques personnes isolées si elle le souhaitent de parler de ce lieu, de ce qu’elles y ressentent…

Le graphique vivant

Définissez sur les côtés de votre espace une abscisse et une ordonnée.
Suivant les thèmes de la rencontre vous pourrez vous intéresser à une connaissance (théorique) et une compétence (pratique) et auto évaluation subjective.
Laissez les participants se positionner sur le graphe. Certains reverrons leur positionnement par rapport aux autres. Invitez les à préciser oralement leur positionnement.

La timeline

  • Depuis quand exercez vous votre métier?
  • Depuis quand faites vous partie de la société?

Voilà le type de question que l’on peut aborder avec la timeline. Les participants se positionnent en silence sur cette ligne imaginaire, leurs seules références étant la fin de la ligne (aujourd’hui) et les autres personnes si les informations sont connues ou si l’intuition le permet 🙂
Une fois que tout le monde est en place, j’invite chacun à donner sa date et laisse qui le souhaite se repositionner.

Aventurier/Acheteur/Prisonniers/Vacanciers

Cette activité est riche d’enseignement pour la suite de votre évènement. Il vous permet de situer le degré d’implication possible de vos participants. Il permet aussi à ceux qui ne se sentent pas investi de l’exprimer.

  • les Explorateurs sont désireux de découvrir de nouvelles idées et perspectives. Ils veulent apprendre tout ce qu’ils peuvent sur ​​le sujet,
  • les Acheteurs se penchent sur toutes les informations disponibles, et seront heureux de rentrer à la maison avec un nouvelle idée utile, Il ne dépensent pas sans compter et seront attentif à la valeur de ce qu’ils achetent.
  • les Vacanciers ne sont pas intéressés par le sujet, mais sont heureux de prendre un peu de distance avec la routine quotidienne,
  • les Prisonniers ont l’impression qu’ils ont été contraints d’assister à la rencontre et préféreraient faire autre chose.

adapté de ESVP https://wikiagile.cesi.fr/index.php?title=ESVP_-_Explorateur,_Acheteur,_Vacancier,_Prisonnier_(icebreaker)

Conclusion

Vous avez ici quelques outils faciles à utiliser, propres à s’adapter à vos besoins et imaginer les votres. Il en existe bien d’autres que je vous invite à fureter sur le net, souvent appelés Icebreakers.

Vous pourrez assumer un démarrage de session en 30 minutes quel que soit le nombre de vos participants en laissant un temps à chacun pour s’approprier l’espace et tisser un lien social. De quoi avoir un groupe éveillé, dynamisé et prêt à donner et recevoir 🙂


Je vous invite également si le sujet vous intéresse à vous rapprocher du mouvement Art of Hosting – L’ART D’ACCUEILLIR DES CONVERSATIONS QUI COMPTENT

Et je vous souhaite de belles formations 🙂

%d blogueurs aiment cette page :